Florence Dabenoc

Florence


Lorraine de naissance et de cœur, docteur vétérinaire dans la vie, la PHOTOGRAPHIE est l’une de mes passions.
C’est mon père qui m’a transmis le virus. Il était passionné par l'image et perfectionniste.  Précision des réglages, importance de la lumière, choix du cadrage...On était loin des photos prises à la volée partout et par tous, depuis l'avènement du numérique, révolution technologique qu’il n’a pas connue. Je pense que c’est en l’observant ainsi pendant toute mon enfance, toujours accompagné de son fidèle réflex Minolta, que s’est implantée en moi la petite graine de la passion, qui après avoir mis un certain temps à bourgeonner, occupe au fil des ans une place grandissante dans ma vie. Malheureusement, il est parti top tôt pour l’avoir vue s’épanouir ...
Mes parents m’ont également transmis le virus du voyage ainsi que l’amour et le respect des animaux et de la Nature. 

C’est ensuite mon mari, premier supporter et mécène (il sait quel type de «caillou» acheter à sa femme pour lui faire plaisir :-), qui m'a encouragée à vivre  pleinement ma passion pour la photographie. Nous avons en commun l’amour des voyages, des découvertes, des autres cultures , de la Nature et de la vie sauvage. Et c'est un vrai
 bonheur de pouvoir conjuguer toutes ces passions en famille, avec nos deux enfants. Nous les emmenons depuis leur plus jeune âge aux quatre coins du Monde avec nous  ( Antilles , Maroc , Laponie , Réunion, Costa Rica , Australie , Etats-Unis , Mongolie , Vietnam , Islande , Québec , Inde , Mexique , Jordanie ... ). Nous sommes particulièrement accrocs à l’AFRIQUE et essayons de nous y rendre une fois par an depuis quelques années  (Rwanda , Namibie , Sénégal , Tanzanie , Afrique du Sud , Kenya , Zambie ). 
Une vraie famille de GLOBE-TROTTEURS ! 


C’est pendant ces voyages que je peux prendre le temps de m’adonner à ma passion 
et je les remercie tous les trois  pour leur patience , 
car quand j'ai l'œil rivé dans mon viseur, je perds la notion du temps qui s’écoule et ils passent souvent de longs moments à m'attendre !


Présentation de l’exposition


‘Afric Addict’

D'aussi loin que je me souvienne , le continent africain a toujours eu une résonance particulière en moi. C'est en 2000 que pour la première fois j'ai posé le pied sur le sol africain et qu'une partie de mon cœur y est restée depuis. Ce que j'ai ressenti lors de nos premiers safaris est difficilement descriptible. L'impression d'avoir tous les sens en éveil, d'être connectée complètement à ce qui m'entourait , un sentiment de plénitude aussi , presque une ivresse.
Nous allons depuis nous ressourcer régulièrement sur ce superbe continent en famille. Nous parcourons les pistes avec bonheur et en totale autonomie avec nos enfants. Car ce que nous voulons vraiment c'est être en immersion, connectés aussi bien avec la Nature qu'avec les gens.
C'est donc à bord d'un 4x4 de location équipé pour le camping que nous découvrons les grands espaces  protégés dédiés à la faune africaine, et les pistes de liaison, parsemées d'une grouillante vie haute en couleurs et riches de belles rencontres humaines.
    J'aime explorer de nombreux domaines en photographie, aussi bien l'architecture, que les portraits , les paysages et bien sûr la Nature et les animaux. Ce qui me plait c'est de regarder le monde qui m'entoure autrement, de composer avec la lumière, le cadrage, le mouvement, de repérer des détails picturaux. C'est  en noir et blanc ( avec toute sa palette de gris ) que je prends de plus en plus de plaisir à m'exprimer. Je trouve qu'il exacerbe ce que j'aime de plus en plus dans une image : son graphisme. Mais tout en essayant de transmettre une émotion, car c'est bien là l'essence de toute forme d'expression artistique.
J'affectionne les filés, les silhouettes en contre-jour, le minimalisme, et venir flirter avec l'abstrait parfois, en un mot "créer" . C'est ce que je trouve jubilatoire.
    Parmi les photographes qui ont suscité mon admiration et m'ont sans doute influencée, on peut citer entre autres Nick Brandt, Laurent Baheux et Kyriakos Kaziras. Chacun avec son style et sa sensibilité propres. Et c'est bien là que se situait mon challenge. Concernant la faune africaine en effet, la principale difficulté ne réside pas nécessairement dans la prise de vue ( toute considération financière mise à part ). Photographier un lion ou une antilope s'avère finalement beaucoup plus aisé que de faire une belle image d'un renard, d'un chevreuil, d'un chat sauvage. La difficulté quand on souhaite réaliser de belles images de faune africaine se trouve ailleurs. Il faut se démarquer, s'affranchir absolument de ces grands artistes que l'on admire.
    Même quand je ne suis pas sur place, je pense à ce continent presque tous les jours, avec passion mais avec inquiétude également. Cette faune africaine que nous sommes tant à aimer est si menacée,  si fragile, elle est l'objet de tant de convoitises malsaines et juteuses, et le combat semble souvent tellement déséquilibré... Tenter de sublimer ces animaux au travers de nos images,en attirant sur eux l'attention du  grand public c'est créer un terrain favorable à la sensibilisation. Notre passion pour la photographie de Nature fait de nous ses ambassadeurs, ses ardents défenseurs !
     C'est bien dans la savane ou dans le bush que je me sens  le mieux, à respirer les odeurs et les parfums si particuliers , à être à l'affût de tous les bruits, à scruter sans relâche l'horizon et les moindres bosquets, à m'imprégner de cette lumière incroyable, à sentir cette vie sauvage qui palpite autour de nous. L'Afrique me fait vibrer. Elle catalyse mon enthousiasme pour la photographie, je suis vraiment "accroc" à l'Afrique , je suis "AfricAddict" :-) !

 

http://www.florencedabenoc.com/

https://www.facebook.com/florencedabenocphotographies/?fref=ts

 

Plus dans cette catégorie : « Daniel MAGNIN Cathy Bernot »