Images plaine nature
Images plaine nature
Images plaine nature
Images plaine nature

Alexandre DE MELAS - Précieux Kéa

Alexandre DE MELAS - Précieux Kéa © A. De Melas

Alexandre

 

       Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours aimé l'image et la façon dont elle permet de raconter des histoires.

Je me suis orienté vers le cinéma dans mes études et la photographie m'a toujours suivie comme une ombre car je ne me suis pas assez consacré pendant de nombreuses années, même si parfois cet art revenais dans mes études.

C'est en 2016 que je vais vraiment découvrir ma passion pour la photographie et surtout la photographie nature et animalière, au cours d'un voyage en solitaire en Islande.

L'année suivante c'est en Nouvelle Zélande que je vais vraiment me lancer plus sérieusement dans la photographie suite a l'achat d'un Sony a7S II. Je suis revenu de la Terre du milieu avec une série de paysages et de photos animalières qui me permettrons de décrocher mes premières expositions en France, comme a la « Quinzaine de l'image » au Maubourguet, au festival « Regards de voyageurs » a Grand Champ avec ma série « NOUVELLE ZELANDE OU LA TERRE DU MILIEU » et au festival « Photof'ill » de la Wantzenau avec ma série « PRECIEUX KEA ».

J'aime m’entraîner a la difficile photographie animalière dans le parc de Sainte Croix en Lorraine ou les animaux évoluent dans de grand espaces naturels. Une de mes photos de loups blancs arctiques fut même publiées sur National Geographic Yourshot, communauté qui m'avait déjà récompensé pour une de mes photo de Kea de Nouvelle Zélande.

Cette année j'ai eu la chance de recevoir une aide de la région Grand Est pour développer mon activité de photographe animalier/nature. Et je prépare aujourd'hui de nouvelles expéditions aussi bien animalières que nature.

 

Son exposition : Précieux Kéa

 

  C’est avant même d’arriver en Nouvelle Zélande que j’avais entendu parler des kea. J’ai découvert de magnifiques images de perroquets jouant dans les neiges éternelles du pays sur la BBC et décrits comme les seuls perroquets des montagnes au monde et l’un des oiseaux les plus intelligents qui soit. Il ne faisait pas de doute que je devais les rencontrer chez eux pendant mon voyage. Après plusieurs heures d’ascension d’Avalanche peak dans les alpes du sud en Nouvelle Zélande, dans l’épaisse brume et le bruit assourdissant du vent, j’entends enfin un cri lointain. Et se sont deux silhouettes ailées qui émergent du brouillard. Les deux kea tournent autour de moi avant de venir se poser à mes pieds. Ce fut le début d’un shooting photo surprenant. Moi qui avais monté mon téléobjectif j’ai rapidement dû le changer pour une focale assez courte pour pouvoir faire la mise point à quelques centimètres seulement.

Au sommet à près de 2000 mètres j’ai rencontré un gang d’une dizaine d’individus, surtout des juvéniles très curieux. Lorsque le brouillard s’est levé j’ai mesuré la chance que me donnaient ces oiseaux endémiques de la Terre Milieu de pouvoir les photographier de si près dans un décor aussi épique et de découvrir leur sociabilité et leur curiosité à toute épreuve.